Questions et réponses sur la marijuana et sa consommation

Une étude sur la marijuana dont les résultats pourraient vous surprendre!

Les consommateurs réguliers de marijuana sont, en moyenne, plus minces que ceux qui n’en consomment pas.

En effet, selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Miami, ceux qui consomment de la marijuana ont, en moyenne, un indice de masse corporelle inférieur à ceux qui n’utilisent pas le produit. Ce sont les conclusions auxquels en sont arrivés ces chercheurs au terme de leur étude publiée en juillet 2016 dans le ‘’Journal of mental health policy and economics’’.

Les chercheurs ont étudié la relation entre la consommation de marijuana et l’indice de masse corporelle dans un échantillon représentatif d’adolescents américains. Ils ont conclu que les consommateurs quotidiens de marijuana de sexe féminin avaient un indice de masse corporelle qui était environ 3,1% plus bas que celui de ceux qui n’en consomment pas. Alors que chez les hommes, les consommateurs quotidiens avaient un indice de masse corporel d’à peu près 2,7% inférieur aux non-consommateurs.

En gros, ce que dit cette étude est que les utilisateurs réguliers de marijuana, hommes ou femmes, sont en général plus minces que les non-utilisateurs. Quoique l’étude de l’Université de la Floride ne soit pas la première à en arriver à ce résultat, on ne doit pas en tirer des conclusions trop hâtives et affirmer que la consommation de marijuana fait perdre du poids.

Il est, en effet, très facile de faire des liens entre un comportement et un résultat, et de conclure que l’un est la cause de l’autre. De nombreux facteurs pourraient expliquer ce lien en dehors de celui que l’on a tendance à faire sans hésiter. Par exemple, est-il possible qu’en moyenne, les consommateurs réguliers de marijuana ont un mode de vie différent qui pourrait, à lui seul, expliquer le résultat observé (une tendance à faire plus d’activité physique, une alimentation différente, etc.). Bien sûr que selon les stéréotypes que la plupart ont en tête, les consommateurs de marijuana sont paresseux et se gavent de chips et de boissons gazeuses. Mais est-ce que ce stéréotype correspond vraiment à la réalité?

Serait-il possible aussi que les personnes ayant un métabolisme plus rapide, des personnes souvent plus minces et nerveuses, soient plus portés à consommer la substance, ne serait-ce que pour se calmer?

Peu importe la réponse à ces questions, il serait tout de même intéressant d’étudier l’influence des cannabinoïdes présents dans la marijuana sur le métabolisme des aliments par exemple. Serait-il possible qu’à nombre de calories ingérées égales, le consommateur de marijuana serait moins sujet à déposer des gras dans ses tissus que le non-consommateur comme certaines semblent le proposer?

Serait-il possible aussi qu’à mesure que la marijuana est de moins en moins perçue comme une drogue malsaine et de plus en plus comme une substance ayant de nombreuses propriétés médicinales (relaxant musculaire, traitement de la douleur, etc.) elle soit de plus en plus utilisée par des individus plus actifs ou ayant un mode de vie plus sain?

Là aussi il reste beaucoup de recherches à faire pour comprendre le lien réel entre le poids corporel et la consommation de marijuana. Et il faut, bien sûr, éviter de tomber dans le piège et conclure que l’on n’a qu’à fumer du pot si l’on veut perdre du poids.

Nous savons déjà qu’un indice de masse corporel plus bas est un facteur positif en ce qui a trait à la santé puisqu’il est associé à un risque inférieur de problèmes cardiaques et de d’autres problèmes potentiels de santé. Il reste à trouver de quelle façon la marijuana vient, ou ne vient pas, influencer cela.

1 Comment

  1. CAroline sur 27 mai 2017 à 7:08

    Ca explique un peu le fameux trip de bouffe!!

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Infolettre

À s'inscrivant à l'infolettre, vous pourrez recevoir de l'informations supplémentaires.

Merci! Surveillez votre boîte courriel puisque vous devez confirmer votre inscription.