Questions et réponses sur la marijuana et sa consommation

Jouer au football et demander la permission pour fumer du pot!

Dans la croyance populaire, le cannabis et le sport sont pratiquement à l’opposé l’un de l’autre. Le sport c’est l’effort, la performance et les saines habitudes de vie, alors que le cannabis est trop souvent associé au contraire. Et pourtant…

Pour de nombreux sportifs, amateurs ou professionnels, le cannabis fait partie de leur routine. Au même titre que les étirements, les périodes d’échauffement musculaire, les choix alimentaires ou les traitements (massages, …) qui suivent leurs performances.

Pour certains, le cannabis se consomme avant et même pendant l’entraînement, à des dosages appropriés bien sûr. Pour la plupart cependant, c’est après la performance que l’herbe est la plus salutaire.

Le problème pour plusieurs, c’est que ce médicament aux nombreuses vertus n’est pas permis. Oh bien sûr qu’ils peuvent se bourrer d’une tonne de médicaments sous ordonnance sans le moindre risque de se faire taper sur les doigts. Et cela inclut bien sûr les opioïdes aux effets possiblement dévastateurs. Mais les fleurs de cannabis avec leurs effets anti inflammatoires et analgésiques, surtout pas!

Mais cela risque de changer.

Mike James, un joueur de football professionnel de 27 ans, est le premier à soumettre officiellement à la NFL une demande d’autorisation de consommer du cannabis à des fins thérapeutiques. Après avoir passé par la dépendance aux opioïdes suite à une fracture à une cheville, ce jeune père de famille s’est laissé convaincre par sa femme de donner une chance au cannabis.

Malgré ses préjugés envers ce qu’il considérait comme une drogue de rue avec un côté dangereux, il a tenté l’expérience qui s’est avéré pour lui un succès. Si bien qu’il affirme maintenant que  »Sans weed, je ne peux poursuivre ma carrière de footballeur ».

La ligue a refusé sa première demande en mai dernier, mais les discussion se poursuivent. Mike James souhaite ouvrir la voie pour permettre à d’autres joueurs d’éviter les problèmes de santé et de dépendance dont il a souffert avec les opioïdes.

Il reste à savoir si la ligue finira par entendre raison. Mais une chose est sûre: tôt ou tard, le cannabis prendra sa juste place dans le monde du sport. Pour le traitement des douleurs, la récupération suite à une commotion cérébrale ou pour ses nombreux autres effets bienfaisants sur le corps et le cerveau de ces athlètes qui donnent tout ce qu’ils ont pour la beauté du spectacle.

 

 

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Infolettre

À s'inscrivant à l'infolettre, vous pourrez recevoir de l'informations supplémentaires.

Merci! Surveillez votre boîte courriel puisque vous devez confirmer votre inscription.