Questions et réponses sur la marijuana et sa consommation

Quoi faire en cas de trop forte consommation de cannabis!

Serait-il possible que la légalisation du cannabis combinée avec la période des Fêtes soit l’occasion de quelques abus de la part de ses consommateurs?

Quand même, la fin de 95 ans de prohibition et les vacances de Noël ça se fête! Et oui, il est possible que certains exagèrent un peu la célébration. Et puis il y a ceux qui n’en ont pas consommé depuis de nombreuses années, et d’autres qui vont peut-être vouloir tenter l’expérience. Dans les deux cas, le manque d’expérience récente risque de rendre le dosage difficile.

Alors voici les trucs que je vous offre pour prévenir les surdoses, ou faire en sorte que celles-ci soient moins pénibles.

Dès le départ il faut préciser, et ne pas oublier, qu’on ne peut mourir d’une surdose de cannabis. Il est donc impératif de garder cette information en tête si vous ou quelqu’un de votre entourage a consommé avec excès. C’est inconfortable, peut-être même beaucoup, mais personne ne va mourir!

Les principaux symptômes de surdose de cannabis sont les suivants: accélération du rythme cardiaque, hypoglycémie, vertiges et étourdissements, frissons, nausées et risque de vomissements, anxiété (de légère à plus forte), paranoïa, sensation ou même crise de panique, trouble de la coordination motrice et dans de très rares cas: perte de contact avec la réalité (psychose).

Dès le départ, même si votre esprit s’emballe, il est important de garder en tête que vous aller vous sentir bien à nouveau dans quelque temps. Voici ce que vous pouvez faire pour vous calmer:

  • vous étendre dans un endroit calme
  • prendre de grandes respirations
  • se rappeler que ça va aller mieux, ou rassurer la personne dans cette situation avec cette information
  • être accompagné de quelqu’un de bienveillant si possible
  • boire de l’eau et idéalement un verre de jus d’orange
  • écouter de la musique douce ou regarder un film léger

Dans tout les cas, comme mentionné plus tôt, se rappeler que ça va se terminer, même si vous avez l’impression inverse.

Le fait de consommer du CBD (de l’huile de CBD par exemple) sans THC, peut faire diminuer l’effet trop intense du cannabis consommé en excès en diminuant l’anxiété ressentis dans cette situation.

La durée et l’intensité de l’inconfort varie selon plusieurs facteurs. L’effet du cannabis inhalé disparaît normalement après 3 ou 4 heures. S’il a été ingéré ça risque d’être plus long, jusqu’à 8 heures et possiblement plus. Heureusement l’inconfort ne dure pas nécessairement aussi longtemps, et il diminue avec le temps.

Mais l’idéal est toujours la prévention. Pour cela les anglophones utilisent l’expression  »start low and go slow ».

En clair ça veut dire quoi?

Si vous consommer par inhalation du cannabis dont vous ne connaissez pas la puissance ou que vous avez peu d’expérience de consommation: commencez par une ou deux bouffées et attendre au moins 15 minutes avant de recommencer.

Pour du cannabis ingéré, dans un brownies par exemple, ne prendre qu’un quart de la dose par exemple et attendre environ 2 heures avant de juger si vous devriez en ingérer plus. Le cannabis ingéré à partir de produits comestibles infusés a des effets normalement plus puissants et plus durables.

Peu importe le mode de consommation, l’idéal est de connaître la concentration du produit (% de THC pour l’inhalation, nombre de mg de THC pour l’ingestion), et de respecter le principe d’y aller par petites doses et d’être patient.

Pour le pot aussi la modération a bien meilleur goût!

 

 

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Infolettre

À s'inscrivant à l'infolettre, vous pourrez recevoir de l'informations supplémentaires.

Merci! Surveillez votre boîte courriel puisque vous devez confirmer votre inscription.