Questions et réponses sur la marijuana et sa consommation

Des nouvelles de Toronto (Expo Cannabis)


Depuis quelques années déjà, il se tient à Toronto, vers la fin du mois de mai, un grand salon du cannabis : le Lift Cannabis Expo.

C’est une exposition d’envergure où l’on retrouve des milliers d’amateurs de cannabis venus visiter les plus de 200 kiosques touchant, de près ou de loin, la plante et son produit. En plus des divers produits et informations que l’on retrouve sur le plancher des exposants, trois journées de conférences et de panels ont lieu, dont la première est réservée aux gens de l’industrie.

Cette exposition a aussi lieu à Vancouver plus tôt dans l’année (en janvier), mais Montréal n’est, du moins pour 2018, malheureusement pas dans la liste des villes hôtes d’une telle exposition.

Et comme tous le monde n’a pas nécessairement la disponibilité, le temps ou le budget pour se déplacer dans la Ville Reine pour assister à un tel évènement, je me propose de vous partager quelques aspects de celui-ci dans ce blogue.
Voici donc quelques informations intéressantes que j’ai réussi à capter, ça et là, à travers les conférences ou panels auxquels j’ai assisté ainsi qu’au cours des quelques échanges que j’ai eu avec des exposants.

– 1. Le cannabis médicinal au Québec vs le reste du Canada : On est en retard et pas juste un peu.
Nous faisons figure de parent pauvre au Québec quand il est question d’avoir accès au cannabis pour se soigner. L’accès au cannabis médicinal est autrement plus facile dans pratiquement toutes les autres provinces canadiennes. Pour vous donner une idée, comparons deux provinces voisines : le Québec et l’Ontario. La première avec 8 millions d’habitants, la seconde avec 13 millions (donc une population une fois et demi plus importante en Ontario qu’au Québec). Le nombre de patients inscrits ayant accès à du cannabis médicinal est d’environ 7 000 au Québec alors qu’il est de plus de 110 000 en Ontario. Quand on dit que les chiffres parlent…

– 2. Ça va être beige!
Si vous êtes de ceux qui se réjouissez de la légalisation prochaine du cannabis en pensant que ça va être festif et divertissant, vous êtes en proie à une grande déception. La façon que le cannabis va être commercialisé, à peu près à la grandeur du pays, risque d’être terne et ennuyante. Si vous souhaitez découvrir une grande gamme de produits originaux et présentés avec passion et créativité, je vous conseille un voyage en Californie ou au Colorado. Parce qu’ci, ça va être beige rare! Des emballages uniformisés et sans couleur, des boutiques uniformes et sans attraits avec des vendeurs qui ne pourront pas vous parler des effets intéressants d’une variété ou d’une autre mais qui vont probablement vous dire que vous avez une chance sur dix de devenir dépendant et que vous êtes à risque de faire une psychose en consommant le produit. Pour le plaisir de magasiner, on repassera!

– 3. Les jeux ne sont pas faits!
Vous pensiez que ce que vous avez entendu dans les derniers mois sur la façon dont va s’articuler la légalisation du cannabis est décidée et cannée? Rien n’est moins vrai. Selon les intervenants au fait du processus, rien n’est encore décidé actuellement. À peu près tous les aspects de la légalisation sont remis en question pratiquement au quotidien. Alors, personne ne peut savoir à quoi ça va ressembler à la fin. La seule chose que l’on sait est que ça va être très restrictif et je ne pense pas me tromper en disant qu’à mesure que le processus avance, ça le devient encore plus!

– 4. Une nouvelle vision du cannabis.
Ça c’est intéressant et pas du tout déprimant. Enfin vous me direz! Il commence à apparaître un nouveau paradigme dans l’univers du cannabis, une nouvelle façon de voir et de percevoir le produit et son utilisation. À la base, et pour encore un grand nombre d’individus, le pot c’est fait pour se geler la binne et rien de plus. Ce n’est pas faux que le cannabis est utilisé pour le buzz, mais c’est très réducteur comme vision vous en conviendrez. Particulièrement si vous êtes de ceux qui utilisent le produit pour vous soignez ou qui connaissez des gens qui se soignent avec succès grâce à celui-ci. Car oui, le cannabis est avant tout une plante médicinale. Je me plaît souvent à dire que le cannabis est un médicament qui a des effets secondaires tellement agréables qu’on le consomme même quand on n’est pas malade! Mais la nouvelle conception du cannabis va plus loin : consommer le produit comme un supplément pour optimiser le fonctionnement du corps et du cerveau. J’ai abordé le concept du micro dosage lors du blogue précédent, ce qui va exactement dans ce sens. Des personnes très performantes dans leurs domaines d’activité affirment de plus en plus que le cannabis utilisé à des moments particuliers et à des dosages précis permettrait d’améliorer les performances autant physiques qu’intellectuelles. On est loin de l’image classique du stoner improductif!

– 5. Et pour terminer, dans n’importe quel ordre :
Les provinces qui ont les meilleurs (moins pires) programmes concernant la légalisation du cannabis : Alberta et Saskatchewan.                                                                                                                                                                                      Les pires: Québec et Manitoba, avec leur interdiction de cultiver chez soi.                                                                         Dans les marchés légaux et matures (comme celui du Colorado ou de l’état de Washington), les fleurs séchées représentent moins de 50% du marché. Ce sont les produits comestibles et les concentrés qui ont la cote. Deux types de produits qui ne seront pas disponible ici au début de la légalisation.
De tous les secteurs industriels, celui du cannabis est celui qui progresse le plus rapidement actuellement. En Amérique du Nord le taux de progression est de plus de 30% par année. C’est plus élevé que le secteur des technologies. Les experts prévoient que le marché pourrait quintupler (X 5) au cours de la prochaine décennie.

Voilà en gros ce que j’ai recueilli pour vous lors de cet exposition à Toronto.

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Infolettre

À s'inscrivant à l'infolettre, vous pourrez recevoir de l'informations supplémentaires.

Merci! Surveillez votre boîte courriel puisque vous devez confirmer votre inscription.