Questions et réponses sur la marijuana et sa consommation

Avoir l’esprit ouvert \ magasiner un vaporiseur

J’ai l’habitude de donner de l’information plus spécifique lors de mes blogues hebdomadaires et j’ai beaucoup de plaisir à partager cette information avec mes fidèles lecteurs. Je vous promet de continuer à le faire dès la semaine prochaine avec un article intéressant sur le THC. Un article sur le CBD et un autre sur l’utilisation du cannabis pour les gens atteints de la maladie d’Alzheimer viendront dans les semaines qui suivent pour satisfaire votre besoin d’informations sur cette plante peu commune aux propriétés multiples. Mais pour le moment je me permet un blogue un peu différent. Une sorte d’hommage si on veut.

Lors d’une conférence que j’ai eu le plaisir de donner dans une bibliothèque d’une petite municipalité de la Rive-Nord de Montréal ce mercredi 14 mars, je me suis retrouvé face à un auditoire d’une vingtaine de personnes dont la majorité comptait, comme moi, plus d’un demi-siècle au compteur. Une légère appréhension de devoir faire face à une forte résistance et à des inquiétudes multiples m’habitait au moment de commencer mon exposé. J’étais tout de même prêt à répondre à:  »C’est quoi l’idée de légaliser ça » ou  »C’est dangereux, ça détruit les cellules du cerveau » ou  »Si mes enfants ou mes petits enfants fument du pot ils vont devenir des drogués ». À ma grande surprise, ce que j’ai vu et entendu de mon auditoire était pratiquement à l’opposé. Les gens étaient curieux et intéressés de connaître les propriétés de cette plante. Certains se demandant même si elle ne pourrait pas les aider à soigner, pour eux ou pour un de leur proche, certains symptômes incommodants comme l’anxiété ou les douleurs plus ou moins chroniques.

C’est un peu pour ces gens que j’écris ce blogue aujourd’hui. Une forme d’hommage à l’ouverture d’esprit. Malgré le fait que la plante fut interdite et dénigrée un peu partout depuis plus de 80 ans, tout le monde n’est pas dupe. Comme le disait le grand Bob Marley:  »You can fool some people some times, but you can’t fool all the people all the time ».

En retournant chez moi après cette conférence, j’ai ressenti un sentiment d’espoir. J’ai quelquefois l’impression de nager contre le courant et que les préjugés sur le cannabis sont indécrottables. Mais il m’arrive aussi d’apercevoir une lueur. Et quand j’ai l’occasion de partager avec des gens qui ouvrent leur esprit, c’est exactement ce que je perçois, une lueur d’espoir.

Lors de cette soirée, plusieurs m’ont demandé où on pouvais acheter un vaporiseur afin de pouvoir consommer du cannabis sans le fumer (donc pratiquement sans odeur et irritation des voies respiratoires). J’imagine que certains de mes lecteurs se posent la même question. Je vous partage donc deux sites web (parmi tant d’autres) où l’on peut commander des appareils de ce type. Notez que je ne veux faire de publicité pour personne et qu’il y a de nombreux autres produits de qualité pour consommer du cannabis sans fumée. Je vous invite donc à faire vous-même vos recherches sur le web (exemple: sur google  »best vaporiser 2017 »). Mais pour ceux qui veulent des recommandations rapides, je vous présente des modèles que moi, ou des personnes proches de moi utilisent avec plaisir.

Bon magasinage!

 

Premier site: gpen.com

Le modèle G Pen Pro à 99.95$ est un appareil intéressant et à prix raisonnable pour consommer des fleurs de cannabis séchées. C’est un appareil de base. Mais pour quelqu’un qui consomme de façon très occasionnelle, c’est suffisant.

Le modèle G Pen Elite est de qualité supérieure mais coûte un peu plus cher (149.95$).

 

Deuxième site: paxvapor.com

Le modèle pax2 est celui que j’utilise personnellement. Il n’y a pas grand chose qu’on peut reprocher  à cet appareil: joli, discret, efficace. Son seul défaut est son prix: 199.99$.

Pour ceux qui souhaitent le dernier modèle, le pax3 est une version améliorée à 259.99$.

 

Voilà. vous avez quelques choix. Le meilleur pour vous est une question de goût et de prix.

Et si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les avantages de vaporiser le cannabis au lieu de le fumer, je vous invite à lire mon blogue du 13 janvier 2018: Je ne fume pas du pot, je le vaporise (lien ci-dessous).

Merci à tous mes lecteurs. On se retrouve au prochain blogue, samedi prochain. Ciao!

Je ne fume pas du pot, je le vaporise!

1 Comment

  1. André Gingras sur 18 mars 2018 à 10:38

    Merci pour la recommandation Fred!

Laissez un commentaire





Pin It on Pinterest

Infolettre

À s'inscrivant à l'infolettre, vous pourrez recevoir de l'informations supplémentaires.

Merci! Surveillez votre boîte courriel puisque vous devez confirmer votre inscription.